L’école est finie ! Et maintenant ?

Ça y est, la cloche a sonné, c’est la dernière. L’école est finie, et voilà l’heure — déjà — de se plonger dans l’avenir. Il est important d’être bien au courant de ses droits et obligations, afin de ne pas se mettre en difficulté.

➡ Stage d’insertion, de quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est la période de recherche d’emploi comprise entre ta première inscription au service régional de l’emploi (FOREM en Wallonie, Actiris à Bruxelles, ADG en Communauté germanophone et VDAB en Flandre) et l’octroi des allocations d’insertion par l’ONEM. Il dure minimum 12 mois (310 jours) à partir de cette inscription. Pendant cette période, tu ne touches aucune allocation d’insertion ou de chômage.

Attention ! Si tu as moins de 21 ans, tu dois, au moment où tu sollicites des allocations, avoir suivi des études ouvrant le droit, mais aussi être en possession d’un diplôme, d’un certificat ou d’une attestation qui figure sur la liste des compétences de la Communauté française. Si tu ne remplis pas l’une de ces conditions, tu ne pourras pas ouvrir ton droit aux allocations d’insertion avant 21 ans (même avec un stage d’insertion accompli).

Les jeunes de plus de 25 ans ne peuvent plus s’inscrire au bénéfice des allocations d’insertion. Ce qui veut dire que si tu as 24 ans accomplis et que tu t’inscris au FOREM, tu ne pourras pas percevoir d’allocations d’insertion au terme de ton stage d’insertion de 12 mois car tu auras alors plus de 25 ans.

➡ L’inscription comme demandeur d’emploi.

Où et comment t’inscrire ?

  • Au FOREM, service « accompagnement » en Région wallonne (ou dans l’une des Maisons de l’Emploi),
  • à l’ADG en Communauté Germanophone,
  • chez Actiris à Bruxelles,
  • au VDAB si tu habites en Flandre

Tu recevras :

  • une attestation d’inscription indiquant la date théorique de la fin de ton stage d’insertion. Si tu t’inscris en ligne, imprime ou enregistre cette preuve d’inscription. Tu peux calculer la date exacte de la fin de ton stage d’insertion sur le site de l’ONEM ;
  • un courrier d’information qui t’indique tes obligations durant ton stage d’insertion.
➡ Quand ?
  • Lorsque que tu as terminé tes études fin juin sans seconde session, ton stage d’insertion débute le 1er août. Si tu n’es pas inscrit avant le 9 août, ton stage d’insertion débute le jour de ton inscription.
  • Lorsque que tu as une seconde session, le stage d’insertion débute le jour de ton inscription. Par contre, si tu dois rendre un mémoire de fin d’études, tu peux t’inscrire dès le dépôt de celui-ci.
  • Lorsque tu as arrêté tes études, ton stage d’insertion débute le jour de ton inscription.
  • À la fin d’une formation en alternance, le stage d’insertion débute le jour de ton inscription. Cependant, la durée du stage d’insertion dépendra de la réussite ou non de ta formation en alternance, mais également de sa durée.
  • Lors d’un départ à l’étranger pour un stage ou du travail, tu n’es, dans ce cas, plus disponible sur le marché de l’emploi, mais tu peux t’inscrire, car certaines périodes de stage ou de travail à l’étranger peuvent être prises en compte lors du stage d’insertion. Pour toute question à ce sujet, contacte le FOREM*.
  • Si tu ne sais pas encore si tu vas continuer des études après les vacances d’été, tu peux t’inscrire afin de préserver tes droits. Par contre, si tu décides finalement de reprendre des études, tu dois en avertir le FOREM*. Après tes études, tu devras recommencer ton stage d’insertion à zéro, si tu entres toujours dans les conditions.

Pour éviter tout problème avec le contrôle des lois sociales, nous te conseillons de ne plus effectuer de job étudiant à partir du 1er août qui suit la fin de tes études, car c’est à ce moment que ton stage d’insertion est censé prendre effet et que tu deviens officiellement demandeur d’emploi.

➡ Pendant ton stage d’insertion, commence immédiatement ta recherche active d’emploi
  • Tu seras convoqué pour réaliser un entretien avec un conseiller, qui sera ton interlocuteur principal au FOREM* durant ta recherche d’emploi. N’attends pas ta rencontre avec ton conseiller pour commencer à chercher !
  • Tu dois rester disponible sur le marché de l’emploi et joignable (attention si tu pars à l’étranger ou si tu déménages, par exemple !).
  • Tu dois rechercher activement un emploi (candidatures spontanées, offres d’emploi), répondre à toute invitation, convocation, proposition ou demande d’information du FOREM ou de l’ONEM.
  • N’hésite pas à utiliser les divers services que le FOREM et/ ou ses Maisons de l’Emploi proposent (formations, plans d’actions…). Les Jeunes FGTB peuvent aussi te soutenir dans tes démarches
  • Signale immédiatement tout changement dans ta situation personnelle (changement d’adresse, maladie, repos d’accouchement…) ou professionnelle (contrat de travail, reprise d’études).

 ⚠ Constitue-toi un dossier en conservant toutes tes preuves de recherche d’emploi : copies de tes lettres de candidature et de toutes les réponses reçues, attestation de présentation auprès des employeurs que tu rencontres, preuve de ton inscription dans les agences d’intérim, liste de tes rendez-vous et leurs résultats, liste de tous les contacts que tu as eus avec le FOREM, les Maisons de l’Emploi ou tout autre interlocuteur (ALE, etc.), relevé de tes rendez-vous : date, heure, personne rencontrée, firme, adresse, moyens de contact (mail, courrier, téléphone) et le résultat, même les réponses négatives.

➡ Réussis deux évaluations pour avoir droit aux allocations

Ta recherche d’emploi sera évaluée par le FOREM au 5e et au 10e mois de ton stage d’insertion, puis encore après en cas d’évaluation négative. Ta convocation te parviendra par courrier simple, 10 à 15 jours ouvrables avant l’entretien de contrôle.

Attention, si tu ne peux pas te présenter à l’entretien, tu dois fournir un motif valable au FOREM.

Certains motifs sont admis (contrat de travail, prise en charge par l’INAMI, certificat médical, rendez-vous avec un employeur, mariage, naissance…), mais doivent toujours être étayés par un document officiel ou une attestation fournie dans les 5 jours ouvrables à dater de l’entretien.

Si le motif de ton absence n’est pas admis par le FOREM ou si tu ne fournis aucun motif, tu seras cette fois re-convoqué par pli recommandé. Si cela se reproduit encore, ton absence sera alors assimilée à une évaluation négative.

Idem si tu cumules les reports, même pour des motifs admis. Au bout de la 3e fois, tu recevras un recommandé pour te présenter au FOREM dans les 5 jours ouvrables qui suivent la fin de l’évènement. Si tu ne te présentes pas, tu subiras automatiquement une évaluation négative.

Ne prends donc pas à la légère les invitations du FOREM et surtout réagis le plus vite possible aux plis recommandés que tu reçois. Présente-toi régulièrement au FOREM avec ta carte Jobpass.

Tu devras obtenir deux évaluations positives, successives ou non, pour pouvoir bénéficier des allocations d’insertion.

En cas d’évaluation négative au cours de la 1ère évaluation du 5e mois, tu devras attendre 6 mois avant de pouvoir tenter ta chance à nouveau, tu seras donc revu au 11e mois de ton stage d’insertion.

Si tu as de nouveau une évaluation négative au cours de la deuxième évaluation du 10e mois, tu devras attendre 3 mois pour faire la demande et être revu au terme de ton 14e mois de stage d’insertion. L’entretien devra se dérouler au plus tard dans les 6 mois pour éviter un impact sur tes allocations familiales.

Chaque évaluation négative à partir du 10e mois entraîne le report de ton admission aux allocations d’insertion.

Attention : suite à la régionalisation des contrôles de disponibilité, les procédures varient selon la région où tu habites. N’hésite pas à consulter les sites du FOREM, d’ACTIRIS, d’ADG ou du VDAB pour en savoir plus. L’animateur Jeunes FGTB de ta région pourra également te renseigner et t’orienter.

⁉ Qui est qui ?

Lors de ton stage d’insertion, tu seras amené à côtoyer certaines institutions :

Le FOREM est le service public de l’emploi et de la formation en Wallonie . Il s’occupe des inscriptions comme demandeur d’emploi, il te conseille pour tes différentes démarches et gère également depuis peu le contrôle de ta recherche d’emploi.

L’ONEM (Office National de l’Emploi) est un organisme chargé d’appliquer et de faire respecter la législation chômage, il octroie ou pas les allocations de chômage. Tu y seras convoqué, par exemple, si tu abandonnes un emploi ou si tu es licencié, mais également pour des vérifications de changement d’adresse ou de situation familiale.

Les syndicats, en plus de verser les allocations d’insertion et de chômage, sont des organisations qui représentent, organisent et défendent les droits des travailleurs. L’inscription aux Jeunes FGTB est gratuite jusqu’à ton premier emploi ou ta première allocation d’insertion.

La CAPAC est la caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage. Elle constitue et transmet ton dossier de demande d’allocations à l’ONEM et paye ensuite tes allocations avec l’autorisation de ce dernier. Contrairement au syndicat, la CAPAC ne te défend pas, elle exécute tout simplement les décisions de l’ONEM.

📣 Le syndicat pour les jeunes : Les Jeunes FGTB

Les Jeunes FGTB sont un véritable syndicat pour les jeunes. Que ce soit à propos d’un job, des allocations familiales, des études, de stages… les animateurs Jeunes FGTB sont là pour te répondre, te conseiller et te défendre. Quelle que soit ta question, n’hésite donc pas à contacter l’animateur de ta région ou le Secrétariat général des Jeunes FGTB !

Contact général : 02 506 83 92 ou par mail à jeunes@jeunes-fgtb.be

Les étudiants peuvent devenir membres gratuitement des Jeunes FGTB. En savoir plus jeunes-fgtb.be

Magazine Syndicats, juin 2019

Leave a Reply